Viticulture : quand le mildiou fait des ravages

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Viticulture : quand le mildiou fait des ravages
France 2
Article rédigé par
M-P.Cassignard, M.Gatoux, L.Foucault De Pavant, M.Kassou, France 3 Régions - France 2
France Télévisions

C'est un cauchemar pour les cultivateurs : le mildiou fait en ce moment des ravages dans les vignobles. Les récentes pluies ont également favorisé l'apparition de ce microchampignon dans les potagers. 

À perte de vue, les vignes sont ravagées par le mildiou. Pluies intenses et températures élevées, depuis plusieurs semaines toutes les conditions étaient réunies pour que le champignon se développe. Sur son exploitation de huit hectares dans la vallée de la Marne, Vincent Scher ne peut que constater le désastre. "Il va attaquer toute la feuille, il va y avoir moins de photosynthèse, moins de sucre pour la plante, ça attaque les grains de raisin, ça va se déposer et ça va avoir le même phénomène sur la grappe, qui est complètement perdue", déplore le vigneron indépendant.

Une menace pour votre potager

Sur ces parcelles cultivées en bio, les traitements au cuivre censés protéger du mildiou ont été lessivées par les pluies. Au total, plus de 80% de la production est perdue. "De mémoire de vigneron, je n'avais jamais vu ça. Ça met un bon coup au moral", déplore Vincent Scher. Avec sa réserve en cuve, le vigneron peut limiter ses pertes, mais il perd 50% de son chiffre d'affaires cette année.

Les particuliers ne sont pas en reste. Le mildiou est aussi "une vraie menace pour votre potager", rappelle en effet le journaliste Viktor Frédéric. Il peut notamment s'attaquer aux tomates.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.