Cet article date de plus de deux ans.

Grand Est : les vignobles touchés par le mildiou

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Grand Est : les vignobles touchés par le mildiou
Grand Est : les vignobles touchés par le mildiou Grand Est : les vignobles touchés par le mildiou (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - K. Adda-Rézig, H. Strobel, V. Lavigne
France Télévisions
France 2

Les précipitations exceptionnelles ont des conséquences sur l'agriculture. Dans certaines régions, les moissons ont pris du retard. Dans le Grand Est, la pluie favorise l'apparition du mildiou. Plusieurs vignobles ont été attaqués.

Les vignes alsaciennes sont attaquées par le mildiou. Des épisodes pluvieux du début de semaine ont favorisé la propagation de la maladie sur les parcelles de ce vigneron en agriculture conventionnelle. Les sols sont gorgés d'eau, rendant difficile l'application des traitements. "Il faut attendre que cette eau s'évacue sinon on ne peut pas accéder avec tracteur", explique Guillaume Gruneisen.

L'espoir d'une météo clémente

Pour d'autres, la tâche est encore plus difficile. Victor Roth est un viticulteur certifié Bio. Il n'a accès qu'à un nombre restreint d'ingrédients pour tenter d'endiguer le développement du champignon. "On va travailler contre le mildiou avec la bouillie bordelaise, c'est du sulfate de cuivre, un produit utilisé depuis plusieurs décennies, voire plus d'un siècle", explique-t-il. Sur les 18 hectares d'exploitation, aucun n'a été épargné. Une année entière de travail est menacée. Le mildiou s'est acharné sur les grappes qui servent à réaliser les vins les plus chers. Les vignerons espèrent une météo plus clémente pour pouvoir traiter les parcelles et arrêter la propagation du mildiou.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.