Cet article date de plus de trois ans.

Agriculture : les solutions alternatives pour s'installer

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Agriculture : les solutions alternatives pour s'installer
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En 2016, 14 146 agriculteurs se sont installés. Certains ont bénéficié de l'aide d'une association spécialisée dans la location de parcelles. Un soutien important pour les jeunes.

Dans la chèvrerie de la Ferme du Jard en Charente, les naissances s'enchaînent pour Fanny Goudet et Hélène Richard. Après des expériences dans le monde agricole, ces deux jeunes éleveuses assistent aux premières mises bas de leurs chèvres dans leur nouvelle ferme. L'aventure, c'est leur installation dans le monde des agriculteurs. Dans une semaine, elles commenceront à fabriquer leur premier fromage de chèvre biologique.

Dons, actions ou prêts

Une installation possible grâce à l'association Terres de Liens qui leur achète les terres de l'exploitation. Elle leur loue ensuite ces parcelles. L'objectif est de favoriser l'installation en agriculture bio. Pour acheter ces terres, il a fallu récolter près de 120 000 euros. Une épargne citoyenne sous forme de dons ou d'actions à 100 euros la part. Une solidarité sans laquelle leur projet n'aurait jamais vu le jour. La banque ne leur prêtait que 200 000 euros. Une somme qui leur a permis d'acheter le corps de ferme et de faire des travaux pour créer une fromagerie. Le financement participatif a aussi permis à Marc-Olivier Bertrand, jeune vigneron de l'Hérault, de cultiver son raisin. Dans le Languedoc, cinq vignerons sont en cours d'installation grâce au financement participatif.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.