Agriculture : Emmanuel Macron annonce un nouveau système d'assurance récolte, doté de 600 millions d'euros par an

Le chef de l'État a participé vendredi à la 7ème édition des rencontres "Terres de Jim", organisée par le syndicat des Jeunes Agriculteurs. Il s'y est rendu en compagnie de Julien Denormandie, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les arbres fruitiers d'un l'arboriculteur de Chagnon (Loire) ont été durement touchés par la grêle lors les orages au début du mois d'août 2019. (GUILLEMETTE FRANQUET / FRANCE-BLEU SAINT ETIENNE LOIRE)

Emmanuel Macron a annoncé la création d'un système d'assurance récolte, doté de 600 millions d'euros par an, vendredi 10 septembre lors d'un déplacement à Corbières-en-Provence, dans les Alpes-de-Haute-Provence, rapporte le journaliste du service politique de France Inter sur place.

Le président de la République a promis qu'un projet de loi pour concrétiser cette annonce serait présenté en conseil des ministres avant Noël. Il a également indiqué que le texte serait examiné à l'Assemblée nationale au mois de janvier, pour une adoption "dans cette mandature" et une mise en application en 2023, en même temps que la nouvelle politique agricole commune.

Concrètement, les agriculteurs victimes des aléas climatiques pourront bénéficier de ce régime universel d’indemnisation, qu'ils soient assurés ou non. Dans le même temps, l'État les incitera à souscrire une assurance privée, à un tarif régulé, c'est-à-dire moins cher qu’à l'heure actuelle. L'idée, c'est qu'en étant assuré, l’agriculteur serait mieux remboursé par l’État. "C'est une énorme révolution", a ainsi assuré le ministère de l'Agriculture à franceinfo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.