Cet article date de plus de deux ans.

À Combaillaux près de Montpellier, les habitants se régalent avec un pain complet ultra-local

Publié
PAIN_LOCAL
PAIN_LOCAL PAIN_LOCAL (FTR)
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions

Quatre jours par semaine, l’unique boulangerie de Combaillaux dans l’Hérault propose le "Painbaillaux". Un pain complet issu d’un blé produit sur la commune. Un projet né pendant le premier confinement qui rencontre un véritable succès. #IlsOntLaSolution 

Pour Camille la boulangère, du jeudi au dimanche, c’est fabrication d’un pain un peu particulier. Le pain du village en quelque sorte, façonné à base de farine d’un blé cultivé à quelques centaines de mètres de la boulangerie : "On fait des miches, des sortes de pavés, et aussi quelques baguettes. Mais pas énormément, parce qu’il se vend mieux en miche, cela fait plus traditionnel et les clients le préfèrent comme ça".

L’idée de ce pain bio et local a germé dans l’esprit d’une bande d’amis, qui ont décidé de planter du blé sur un peu plus d’un hectare de terrain à proximité du village. Deux tonnes de farine ont ainsi été produites, une farine complète très rustique confiée à l’unique boulangerie du village. Le "Painbaillaux" était né. Et il a vite trouvé son public : "Vraiment il est bon, il a un goût plutôt vers le pain de campagne, mais pas tout à fait, en tout cas c’est un très très bon pain, et qui se conserve", témoigne un client fidèle, qui selon la vendeuse réserve son "Painbaillaux" tous les jours du jeudi au dimanche.

Retour aux sources

Et ils sont de plus en plus nombreux à réserver leur pain, car la production n’est pas expansive et passée une certaine heure, impossible d’en avoir tant il rencontre un franc succès chez les habitants du village. Mais aussi des communes alentours. Le maire, lui, soutient la démarche à 100% : "Combaillaux, comme tous les villages, avait son four à pain. Les gens utilisaient le blé de leurs champs, ça existait partout. Donc c’est très facile à mettre en place. L’avenir nous le dira, mais je pense que s’il y a la demande, si la population est intéressée et que le boulanger arrive à faire des pains différents, on accompagnera la démarche", indique l'édile.

Il est d’ores et déjà prévu de doubler la production de farine dans les prochains mois, avec notamment d’autres variétés, et même une extension de la production de blé sur la commune voisine de Vailhauquès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.