Fram : la fin du voyage

La direction du voyagiste a annoncé le dépôt de bilan ce 29 octobre. Les 659 salariés attendent de voir si le groupe va être repris.

FRANCE 2

C'est fini pour Fram. La direction du voyagiste français a confirmé ce jeudi 29 octobre le dépôt de bilan. À la sortie du comité d'entreprise à Toulouse, les syndicats étaient émus et inquiets. 659 salariés sont sur la sellette.
C'est un fleuron du tourisme qui ferme ses portes, n'ayant pas su se moderniser. Des agences de voyage vieillissantes, des surinvestissements dans les pays du Maghreb, et surtout une incapacité à s'adapter au marché sur internet auront précipité la chute de Fram.

150 postes devraient disparaître

Désormais, l'avenir de Fram repose sur un éventuel repreneur : la société Karavel-Promovacances, spécialiste du voyage sur internet. Dans un communiqué, elle annonce vouloir "sauvegarder la majorité des emplois", en reprenant "77% des effectifs actuels". 150 postes devront donc être supprimés. Le tribunal décidera d'ici huit jours si la proposition de rachat est acceptée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une agence Fram, le 29 octobre 2015 à Toulouse (Haute-Garonne).
Une agence Fram, le 29 octobre 2015 à Toulouse (Haute-Garonne). (ERIC CABANIS / AFP)