Conforama prévoit 1 900 suppressions de postes en France en 2020, selon les syndicats

Un plan de restructuration doit être présenté mardi matin au Comité central d'entreprise (CCE), selon la CGT et FO.

L\'entrée d\'un magasin Conforama à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 27 février 2019. 
L'entrée d'un magasin Conforama à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 27 février 2019.  (MAXPPP)

Le groupe Conforama prévoit de supprimer 1 900 postes dans l'Hexagone en 2020, ont indiqué lundi 1er juillet les syndicats CGT et FO du groupe. Il est question de fermer une quarantaine de magasins à travers la France : 32 d'entre eux sont des magasins Conforama et dix magasins de l'enseigne Maison Dépôt. 

Sur les 32 magasins Conforama qui doivent fermer et qui comptent actuellement 1 050 salariés, huit sont situés en Ile-de-France. Deux des trois magasins parisiens vont fermer. Sont aussi prévues 600 suppressions de postes dans les 164 magasins Conforama restant ouverts, 124 suppressions au siège social et 26 au service après-vente, tandis que les 100 emplois des boutiques Maison Dépôt vont disparaître.

"Optimiser le fonctionnement" de l'entreprise

Un plan de restructuration doit être présenté mardi matin au Comité central d'entreprise (CCE), selon la CGT et FO. La direction, qui a reçu lundi soir les organisations syndicales, a dit vouloir "optimiser le fonctionnement" de l'entreprise, a indiqué Jacques Mossé-Biaggini, délégué FO.

Un autre CCE sur ce plan de réorganisation est déjà programmé pour le 11 juillet, a précisé Abdelaziz Boucherit, de la CGT.

Interrogée par l'AFP, la direction a répondu que "toute mesure qui aurait des conséquences sur l'emploi pour Conforama en France serait communiquée en priorité aux instances représentatives du personnel". "Conforama n'a pas d'autres commentaires à faire à ce stade", a-t-on ajouté.