Strasbourg : une champignonnière forme des personnes malvoyantes

Publié Mis à jour
Strasbourg : une champignonnière forme des personnes malvoyantes
Article rédigé par
D.Meneu, C.Lemmel, S.Sturtez - France 3
France Télévisions

Le "Bunker Comestible" à Strasbourg (Bas-Rhin) forme des personnes aveugles ou malvoyantes à la culture du champignon. Une manière de montrer que le handicap ne doit pas freiner l'accès à l'emploi.

C'est un organisme vivant fragile : le champignon aime être bichonné. Dans la ferme "Le Bunker Comestible", à Strasbourg (Bas-Rhin), ceux qui prennent soin des pleurotes sont des personnes aveugles ou malvoyantes. Fabien Simon a une vision tubulaire très restreinte mais il s'organise avec ses équipes pour travailler. "On essaye toujours de trouver ce que l'autre a le plus de mal à chercher et l'autre va le compenser", explique-t-il. "Par exemple lui va avoir plus de mal à distinguer quelques couleurs, je vais l'aider sur ce point-là. Moi je vais avoir plus de mal à voir net, lui va pouvoir compenser".  

Un taux de chômage cinq fois plus élevé

Cultiver des pleurotes ou des shiitakes est un travail méticuleux. Il faut de l'humidité mais pas trop, une température stable, un endroit aéré mais sans courant d'air. Dans la ferme, la culture a commencé début octobre. L'entreprise devrait produire à terme 200 kilos de champignons par semaine. La réussite économique est un impératif car l'enjeu dépasse la viabilité de la ferme. Il s'agit de montrer que les aveugles sont employables presque comme les autres. Chez les personnes malvoyantes, le chômage est cinq fois plus élevé que chez les personnes valides.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.