Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Le silence et ses vertus insoupçonnées

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Si l’on sait qu’une trop grande exposition au bruit est néfaste, le silence possède bien des vertus.
BRUT
Article rédigé par

Si l’on sait qu’une trop grande exposition au bruit est néfaste, le silence possède bien des vertus.

La parole est d’argent mais le silence est d’or. Celui-ci possède, en effet, de nombreux bienfaits tant pour l’esprit que pour le corps. Il permet d’abord au cerveau d’être moins sollicité, ce qui active un réseau spécifique. Le professeur Francis Eustache, neuropsychologue, précise : "C’est un réseau qui nous permet de nous plonger dans nos pensées, à la fois notre mémoire, notre mémoire personnelle, autobiographique mais qui nous permet également de penser aux autres, de se projeter dans le futur et de faire la synthèse de tout ça." Si certains le redoutent, le silence possèderait donc de nombreuses vertus psychologiques. Parmi elles, la diminution du stress, l’amélioration du sommeil, la réduction de risques de dépression et, d’une manière générale, la contribution à une meilleure concentration. En 2013, une étude a démontré que les cerveaux de souris voyaient se développer de nouvelles cellules lorsque celles-ci étaient exposées à deux heures de silence par jour.

Les dangers d’une trop longue exposition au bruit


À l’inverse, on estime que le bruit peut avoir un impact sur la santé à partir d’une trop longue exposition à 85 décibels. Celle-ci peut entraîner des sifflements d’oreilles ou des bourdonnements (les fameux acouphènes) ainsi qu’une baisse de l'acuité auditive. L’exposition au bruit favorise également le stress, les troubles du sommeil et même cardio-vasculaires. C’est pourquoi les niveaux sonores émis par les MP3 et les sonorisations sont réglementés par la loi. Le niveau moyen est aujourd'hui limité à 100 dB pour les baladeurs et à 102 dB pour les boîtes de nuit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.