Avoir 20 ans en 2020 : la "génération Covid" s'inquiète

Les jeunes semblent être les premiers à pâtir des mesures de restriction liées au coronavirus, avec peu de cours, plus ou peu de petits boulots et des rassemblements limités. Une jeunesse à réinventer.

La crise sanitaire a peut-être balayé la légèreté de leurs 20 ans. Les jeunes pourraient être qualifiés de "génération Covid". Plus de cours dans les facs, plus de petits boulots, ni de soirées entre amis. Pour les "jeunes de 20 ans", qu'évoquait Emmanuel Macron mercredi 14 octobre au cours d'un entretien sur France 2, l'année 2020 est pour le moins morose. "On ne peut pas vivre notre vie de jeune comme on le voudrait", déplore une jeune fille de 20 ans. Clémence Rousseau, 23 ans et diplômée en management, vient de décrocher son premier emploi. Elle ne pourra toutefois pas prendre de cours du soir, pourtant un projet qui lui "tenait à cœur".

La souffrance de l'isolement

Léa Dumont, en école hôtelière, n'a pas trouvé d'alternance ni de petit boulot pour être autonome financièrement. Elle reçoit heureusement l'appui de ses parents car "toute seule, en plus à Paris, sans les parents ce n'est pas possible", estime-t-elle. D'après un sondage, 55 % des étudiants ne trouvent pas de petits boulots pour subvenir à leurs besoins. Ils souffrent également de l'isolement à cause des cours à distance.

Le JT
Les autres sujets du JT
La jeunesse de 2020.
La jeunesse de 2020. (FRANCEINFO)