Coronavirus : le sentiment de solitude s'accroît chez les seniors

En pleine crise sanitaire, les seniors restent sous étroite surveillance. Beaucoup font face à un sentiment de solitude. Certains d'entre eux décident toutefois de vivre normalement, malgré les risques.

En pleine épidémie de Covid-19, les seniors demeurent sous étroite surveillance. Mais un grand nombre d'entre eux se sentent stigmatisés et mis à l'écart de la société. Les aînés tentent de faire front, entre fatalité et résignation. "Je veux marcher, je veux sortir, je vis encore, ce n'est pas parce que je suis une senior que je ne peux plus rien faire", s'insurge une retraitée. Une autre renchérit : "On a l'impression qu'on veut nous mettre, pas sous cloche, mais presque".

La détresse psychologique des seniors

À 75 ans, Danièle Miglos est à la tête de l'université du Temps libre, une association qui donne des cours aux personnes âgées. Après six mois d'arrêt, elle peine à rouvrir ses classes à cause des mesures sanitaires. Mais elle se bat pour sortir les adhérents de l'isolement. "Ce n'est pas seulement un lieu où on apprend telle ou telle chose, c'est aussi un lieu où on retrouve d'autres personnes", explique-t-elle. La solitude est un réel danger pour les seniors. Beaucoup sont en détresse psychologique après des mois d'isolement. Ils craignent maintenant un confinement ciblé pour les plus de 60 ans, ce qui engendrerait de graves conséquences sur leur santé mentale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme âgée portant un masque dans la rue, le 2 mai 2020 à Paris. 
Une femme âgée portant un masque dans la rue, le 2 mai 2020 à Paris.  (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)