Islande : pour dénoncer les inégalités salariales, les femmes arrêtent de travailler à 14h38

C'est l'heure symbolique à partir de laquelle les femmes ne sont plus payées comparativement aux hommes dans ce pays. 

La date du 24 octobre est une date importante pour la lutte pour le droit des femmes en Islande.
La date du 24 octobre est une date importante pour la lutte pour le droit des femmes en Islande. (ALEXEY FILIPPOV / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

En Islande, de nombreuses femmes ont décidé de quitter leurs postes de travail, lundi 24 octobre à 14h38, pour dénoncer les inégalités salariales qu'elles subissent par rapports aux hommes, raconte le site Iceland Review (en anglais).

Mais pourquoi ont-elles arrêté de travailler à 14h38 précises ? C'est à cette heure-ci que, symboliquement sur une journée de travail, elles ne sont plus payées, comparativement aux hommes. Selon un rapport européen, cité par le Monde, les femmes islandaises gagnent en effet 18% de moins que les collègues masculins. 

Ce mouvement a été lancé à l'appel de syndicats et d'organisations féministes. Ceux-ci ont choisi la date du 24 octobre, parce qu'elle est importante pour la cause des femmes en Islande. Le 24 octobre 1975, 90% des femmes de l'île s'étaient mises en grève pour manifester. Cette mobilisation appelée "le jour de repos des femmes" a été répétée en 2005, en 2008 et désormais en 2016.