Pour la ministre du travail, le Code du travail "n’est fait que pour embêter 95 % des entreprises"

Avec la réforme que prépare le gouvernement, Muriel Pénicaud veut inventer "un système qui permet plus de marges de manœuvre, avec des filets de sécurité".

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 17 mai 2017 à Paris. 
La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, le 17 mai 2017 à Paris.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Les défenseurs du Code du travail apprécieront. Invitée du Club de l’économie du Monde vendredi 30 juin, Muriel Pénicaud a confié sa vision des textes actuels qui régissent les relations entre employeurs et salariés, ainsi que l'évolution que le gouvernement veut leur faire prendre. Et selon la ministre du Travail il n'y a que deux options : "Soit on a un Code du travail, qui, en gros, n’est fait que pour embêter 95% des entreprises et sanctionner les 5% qui ne se conduisent pas dans les règles ; soit nous inventons un système qui permet plus de marges de manœuvre, avec des filets de sécurité."

Une sortie qui ne risque pas d'apaiser ceux qui s'inquiètent de l'orientation de cette réforme. Pourtant, la ministre estime qu'elle pourrait passer sans secousse sociale. "Il y a une attente de changements profonds et tous ces sujets étaient dans la campagne", estime-t-elle.

Cela ne veut pas dire que les choses seront faciles. Mais ce momentum, c’est d’abord la dynamique de la présidentielle et des législatives.Muriel PénicaudLe Monde

"La loi, qui est au-dessus de tout, doit définir des grands principes, mais pas le détail de l’organisation et du temps de travail, ou encore de la formation", poursuit la ministre.

L'Assemblée nationale examinera dès le 10 juillet le projet de loi d'habilitation du gouvernement à réformer par ordonnances le Code du travail, a-t-on appris jeudi de source parlementaire. L'examen en première lecture dans l'Hémicycle de ce texte d'habilitation est programmé du lundi 10 au jeudi 13 juillet, avec une éventuelle prolongation des débats le lundi 17 juillet. La date du vote sur l'ensemble du projet de loi n'a pas encore été fixée.