Loi Travail : les routiers entrent dans la mobilisation

Les routiers s'engagent dans la contestation contre la loi Travail ce lundi 16 mai au soir. Dès 22h, ils ont prévu de bloquer les grands axes routiers.

France 3

Miguel Tomeno est chauffeur routier depuis plus de 30 ans. Ce lundi 16 mai au soir, il va participer à la grève contre la loi Travail. "Je la fais parce que je perds sur mes heures supplémentaires. Cela me fait perdre presque 300 euros par mois", s'insurge le chauffeur routier. Sur un salaire d'envrion 2 200 euros primes comprises.  

Des heures supplémentaires majorées à 10%

Aujourd'hui, les heures supplémentaires des routiers sont payées de 25 à 50% de plus. Avec la loi Travail, les entreprises pourront négocier une majoration réduite à 10%. Inquiétant pout certains chauffeurs. "On est bien aux 35 heures mais on fait près de 200 heures par mois donc tout le reste c'est des heures supplémentaires, c'est énorme. 15% sur toutes les heures sup, ça fait mal", explique un chauffeur routier. Selon les syndicats, face à la concurrence des chauffeurs européens, les entreprises de transport pourraient utiliser massivement la loi Travail. Une pression de la concurrence polonaise ou roumaine ressentie au quotidien par les chauffeurs. A l'appel de la CGT et FO, la grève des chauffeurs routiers pourrait être reconduite dans les prochains jours.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une banderole hostile à la loi Travail déployée par des manifestants, le 3 mai 2016 à Paris.
Une banderole hostile à la loi Travail déployée par des manifestants, le 3 mai 2016 à Paris. (JULIEN PITINOME / NURPHOTO / AFP)