Loi Travail : les organisations jeunes reçues au ministère de l'Éducation

La mobilisation des lycéens et étudiants semble faire peur au gouvernement. Les principales organisations jeunesse sont reçues ce mercredi 6 avril au ministère de l'Éducation nationale. Précisions en direct d'Anne Bourse, envoyée spécial de France 3. 

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le gouvernement semble prêt à regarder certaines propositions des organisations jeunesse. "Le gouvernement est prêt à lâcher du lest pour tenter de calmer la colère de la jeunesse. Les organisations étudiantes sont reçues ici toute la journée les unes après les autres. C'est Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El Khomri et Patrick Kanner qui les reçoivent", explique Anne Bourse en direct du ministère de l'Éducation nationale.

Main tendue du gouvernement

Dans l'entourage de la ministre de l'Éducation nationale, on insiste pour dire qu'il ne s'agit pas seulement de répondre à l'inquiétude autour de la loi Travail, mais d'envoyer un signal à l'ensemble de la jeunesse. "Le gouvernement dit que tout est sur la table. Les organisations étudiantes, elles, ont de nombreuses propositions. Elles revendiquent par exemple la surtaxation des CDD, ou alors le prolongement du versement des bourses quelques mois après l'obtention d'un diplôme. Le gouvernement à l'écoute, mais qui veut rester ferme en même temps", précise la journaliste. Après cette première journée de rencontre, c'est le Premier ministre Manuel Valls qui rendra ses arbitrages, probablement en début de semaine prochaine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Myriam El Khomri, ministre du Travail, Najat Vallaud Belkacem, ministre de l\'Education nationale et Patrick Kanner, ministre de la Ville, rencontrent William Martinet, president de l\'Unef, au ministere de l\'Education, à propos de la loi Travail, le 6 avril 2016.
Myriam El Khomri, ministre du Travail, Najat Vallaud Belkacem, ministre de l'Education nationale et Patrick Kanner, ministre de la Ville, rencontrent William Martinet, president de l'Unef, au ministere de l'Education, à propos de la loi Travail, le 6 avril 2016. (MAXPPP.)