Loi Travail : ce qui ne passe pas auprès des syndicats, reçus à Matignon

Manuel Valls reçoit ce lundi 7 mars les syndicats, vent debout contre la réforme du Code du travail. Le Premier ministre a promis des améliorations. Points principaux d'achoppement : les modalités de licenciement et les indemnités prud'homales.

France 2

Parmi les mesures les plus contestées de la réforme du Code du travail, la création d'un plafond pour les indemnités prud'homales. Le projet de loi El Khomri prévoit un barème obligatoire dépendant de la seule ancienneté du salarié : de trois à quinze mois de salaire maximum.

Le deuxième point de blocage, c'est l'extension du licenciement économique. Le texte prévoit que ce type de licenciement sera possible en cas de baisse des commandes ou du chiffre d'affaires pendant quatre trimestres consécutifs.

46 heures de travail par semaine

Autre mesure controversée : un temps de travail plus souple. Avec un accord interentreprises, la durée de travail par jour pourra passer de dix à douze heures. Les 35 heures seront détricotées. Les salariés pourront travailler jusqu'à 46 heures par semaine durant seize semaines d'affilée. Les négociations s'annoncent difficiles ce lundi à Matignon avec les syndicats avant la journée d'action du mercredi 9 mars.

Le JT
Les autres sujets du JT