DIRECT. Loi Travail : Manuel Valls serait opposé au retrait du plafonnement des indemnités prud'homales, selon les syndicats

Manuel Valls va recevoir les partenaires sociaux en compagnie de Myriam El Khomri et d'Emmanuel Macron.

Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, le 22 février 2016 à Chalampé (Haut-Rhin).
Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron, le 22 février 2016 à Chalampé (Haut-Rhin). (SEBASTIEN BOZON / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Une semaine déterminante s'ouvre pour l'avenir de la loi Travail. Manuel Valls va tenter, lundi 7 mars, de convaincre les partenaires sociaux qu'il a entendu leurs "inquiétudes", avant la première contestation dans la rue mercredi. Suivez la situation en direct.

Des négociations toute la matinée. "Je ne pense pas qu'il y aura un retrait du barème [des indemnités prud'homales"a estimé Philippe Louis, président de la CFTC, à l'issue d'une rencontre avec Manuel Valls. Les dirigeants des syndicats FO, CGT, CFDT et, côté patronal, CGPME, doivent eux aussi se succéder lundi à Matignon pour des entretiens avec le chef du gouvernement, entouré des ministres Myriam El Khomri et Emmanuel Macron.

Valls promet des "améliorations". Avant ces rendez-vous et la journée d'action organisée mercredi par plusieurs organisations de jeunesse et certains syndicats de salariés, Manuel Valls a promis, dans un entretien au Journal du dimanche, des "améliorations" sur les deux mesures les plus contestées : l'assouplissement du licenciement économique et la création d'un plafond pour les indemnités prud'homales.

Sept Français sur dix opposés à la réforme. Dans un sondage Odoxa pour Le Parisien / Aujourd'hui en France, publié dimanche 6 mars, 70% des Français se disent "plutôt opposés" au projet de loi El Khomri, contre 28% "plutôt favorables" (2% ne se prononcent pas). 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TRAVAIL

23h10 : "Ce soir, il y a un parti qui veut améliorer les choses dans sa grande majorité, même s'il y a toujours des camarades qui estiment que pour faire mieux, il faudrait retirer le texte."

Le Bureau national, l'instance dirigeante du PS, a eu une longue et houleuse discussion sur le projet de loi sur la réforme du code du travail, marquée par l'intervention de Martine Aubry réclamant beaucoup de "modifications" du texte.

22h51 : Vous cherchez un article à lire avant d'aller au lit ? Voici notre sélection du jour :

• Plusieurs personnalités affichent leur soutien à la réforme du Code du travail. Economistes, élus, patrons : voici les défenseurs de la loi Travail.

• Demain, c'est la journée des droits des femmes. A cette occasion, bon nombre de marques, d'associations ou de politiques se lancent dans un concours de sexisme. Voici cinq initiatives qu'on aurait préféré ne pas voir.

• Un rapport d'enquête intermédiaire doit être rendu public, demain, jour du deuxième anniversaire de la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Mais où en est l'enquête ?

21h32 : "Il y a beaucoup, beaucoup de choses à modifier, on ne peut pas se contenter de trois petites modifications"

Sans en exiger le retrait, Martine Aubry a qualifié d'"extrêmement dangereux" le projet de loi El Khomri, à la sortie d'une réunion au Parti socialiste.

21h13 : "Cela a été trop vite et la phase de dialogue social n'a pas été aussi exemplaire et féconde qu'elle a pu l'être précédemment."
Bruno Le Roux a reconnu des faiblesses lors de "la phase de dialogue social" sur le projet de loi sur le travail, dans une interview aux Echos.

20h27 : Le Medef souhaite que le régime des intermittents du spectacle "converge vers les règles de droit commun" de l'assurance chômage, selon un projet de "document de cadrage" consulté par l'AFP.

18h37 : Énorme des fonctionnaires non concernés par la loi font grève... A quand l'égalité salariale entre privé et public ?

17h43 : EELV appelle à manifester mercredi contre la réforme du Code du travail. "La gauche des Lumières ne peut s'éteindre sans réagir : une étincelle démocratique et citoyenne réunissant la jeunesse et les salariés doit naître dans les rues mercredi 9 mars", écrit le parti dans un communiqué.

17h28 : "Nous avons été écoutés, il nous a été dit que la porte était ouverte au dialogue, que des choses pouvaient évoluer, qu'il y avait des espaces. Mais il ne nous a pas été donné de réponses, parce que les auditions ne sont pas terminées."

Laurent Berger attend la semaine prochaine pour avoir des retours du gouvernement après son échange avec Manuel Valls, Myriam El Khomri et Emmanuel Macron.

16h37 : Il précise que la CFDT est prête à se mobiliser si ses demandes n'étaient pas entendues. "La CFDT ne se fera instrumentaliser par personne", assure-t-il.

16h32 : La CFDT quitte Matignon. Son représentant indique qu'il attend des précisions sur les demandes formulées. "On attendra la semaine prochaine pour savoir si on a été entendu", dit-il.

16h01 : "Nous avons eu des débats francs, directs et constructifs."

C'est ce qu'a déclaré la ministre du Travail, tout à l'heure à Matignon, après avoir rencontré les syndicats avec le Premier ministre et le ministre de l'Economie.


(FRANCE TELEVISIONS)

15h34 : La loi El Khomri est très contestée mais elle est également soutenue par différentes personnalités. Qui sont-elles ? Je détaille dans cet article les différentes familles de défenseurs de la réforme du Code du travail.




(JACQUES DEMARTHON / AFP)

15h25 : D'après BFMTV, Martine Aubry, maire socialiste de Lille, a réuni un petit groupe pour faire des contre-propositions à la loi El Khomri.

15h18 : "Le vallsisme est un immobilisme qui fait semblant de bouger." C'est ce qu'a déclaré Guillaume Larrivé, porte-parole du parti Les Républicains lors du point de presse hebdomadaire de son mouvement.

13h34 : Le gouvernement a entamé, ce matin, des discussions avec les syndicats sur la réforme du Code du Travail. Mais quels sont les points sur lesquels le gouvernement est prêt à lâcher du lest. Ils sont détaillés dans cet article.




(JACQUES DEMARTHON / AFP)

13h12 : Emmanuel Macron fait valoir que le gouvernement est "dans une phase d'écoute".

13h12 : Emmanuel Macron, ministre de l'Economie, s'exprime depuis Matignon à l'issue des rendez-vous avec les syndicats. "Nous avons eu des débats francs et constructifs" a assuré la ministre du Travail, Myriam El Khomri, peu avant.

12h31 : Quels sont les principaux points de friction entre le gouvernement et les syndicats sur la loi El Khomri ? Le Journal du Dimanche les détaille dans cet article : le barème et le plafond des indemnités pour licenciement abusif, la définition du licenciement économique, le forfait jours dans les PME, ou encore les accords de compétitivité dits "offensifs".

12h18 : Comptez-vous manifester mercredi contre la loi Travail ? C'est la question du "Grand Soir 3" de France 3. Pour y répondre, rendez-vous par ici. Retrouvez les résultats dans l'édition de ce soir.

12h15 : Le défilé se poursuit à Matignon. Après Force ouvrière, c'est au tour de la CFTC d'entamer des discussions avec Manuel Valls sur la réforme très contestée du Code du travail.

12h15 : "Le bras de fer commence aujourd'hui", déclare Jean-Claude Mailly, numéro un de Force ouvrière, à l'issue de sa rencontre avec Manuel Valls.

11h34 : Les consultations autour de la loi Travail ont commencé à Matignon. Myriam El Khomri a rejoint le Premier ministre pour rencontrer les partenaires sociaux. Sur l'agenda de Manuel Valls, des réunions sont programmées jusqu'à 16h30.





(JACQUES DEMARTHON / AFP)

10h05 : Sur quoi travaillent mes collègues aujourd'hui ? Voici les principaux articles en préparation :

Marie-Adélaïde Scigacz ira à la rencontre des commerçants de Calais, qui manifestent ce midi devant le ministère des Finances à Paris.

Vincent Daniel prendra le pouls de la contestation contre la loi Travail. Il vous détaillera notamment les points sur lesquels le gouvernement est prêt à lâcher du lest.

Le président du FC Nantes s'est lancé dans le business de l'allongement du pénis. Oui oui. Pierre Godon se demande si d'autres businessmen ont des affaires folkloriques dans le ballon rond.

09h36 : A quelques heures de son entretien avec Manuel Valls, Laurent Berger assure que la CFDT "ne lâchera pas" sur les indemnités prud'homales que le gouvernement veut plafonner. Si le gouvernement refuse de retirer cette mesure, "il y aura désaccord", assure le leader syndical sur Europe 1.


(EUROPE 1)

08h48 : Comme tous les leaders syndicaux, Philippe Martinez, le patron de la CGT, doit être reçu aujourd'hui à Matignon pour évoquer la loi Travail. La discussion risque d'être animée, puisque ce matin, sur France 2, il a redit son opposition frontale au texte, demandant au passage "que le gouvernement écoute un peu plus les citoyens et un peu moins le grand patronat".






(FRANCE 2)

08h26 : "Ce texte est mauvais, il me semble qu'il est contre-performant par rapport à l'objectif de lutte contre le chômage que s'est fixé le président de la République."

Faut-il retirer le projet de loi Travail ? "Cette étape serait sans doute la meilleure mesure", estime Benoît Hamon, ancien ministre devenu frondeur, sur RTL.

08h06 : "Ce ne sont pas les réseaux sociaux qui font les lois de la République."

Nouveau membre du gouvernement, Jean-Vincent Placé défend ce matin la très contestée loi Travail sur France Info. Le secrétaire d'Etat chargé de la Réforme de l'Etat estime que la pétition contre le texte, qui rassemble désormais plus d'un million de signatures, "est extrêmement significative". "Il faut trouver un équilibre autour du texte", explique-t-il, en mettant en avant "la discussion syndicale".

07h27 : Bonjour @anonyme, attendez-vous notamment à des ralentissements dans les transports, puisque des syndicats de la RATP et de la SNCF appellent à la grève ce mercredi. Par ailleurs, des rassemblements contre le projet de loi Travail sont prévus un peu partout en France : à Paris, une manifestation partira par exemple du siège du Medef pour se rendre au ministère.

07h24 : Bonjour personne ne parle des éventuels grèves du 9 mars avez vous des infos à ce sujet merci

07h21 : Journée de consultations pour Myriam El Khomri. La ministre du Travail sera aux côtés du Premier ministre, Manuel Valls, qui recevra ce lundi les partenaires sociaux pour discuter du très contesté projet de loi de réforme du code du Travail. Le président de la CFTC sera le premier à être reçu, à 10 heures.