Bernard Cazeneuve demande le respect des valeurs

Le ministre de l'Intérieur est l'invité du journal de 20 heures pour commenter les violences en marge des manifestations contre la loi Travail.

France 2

Les actes violents se multiplient en marge des rassemblements dans tout le pays contre la réforme du droit du travail. "Lorsque je vois des reportages dans lesquels des individus vont dans des manifestations avec un seul objectif : s'en prendre à des biens, organiser des violences, s'en prendre aux forces de l'ordre parce qu'elles incarnent l'État et l'ordre républicain, ça me met en colère", exprime le ministre de l'Intérieur, invité du 20 heures.

Interpeller et juger les casseurs

À ceux qui, à l'extrême-gauche, accusent le gouvernement d'organiser des tensions au sein des manifestations, Bernard Cazeneuve répond que "ces propos sont indignes et irresponsables. (...) Je pense qu'il y a des moments dans un pays où il faut préférer l'unité, le respect de ses valeurs, plutôt que la petite politique lorsqu'elle abaisse tout". Il insiste sur le fait que les casseurs présents lors des manifestations doivent être "interpellés et jugés", et que l'usage de la force doit être "proportionnée". La police se doit selon lui d'être "impeccable". "Le droit de manifestation est sacré, mais le droit de casser est un délit", complète le ministre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'acran du ministre de l\'intérieur Bernard Cazeneuve sur France 2 le 13 mai 20116
Capture d'acran du ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve sur France 2 le 13 mai 20116 (FRANCE 2)