Apprentissage : la boucherie redevient à la mode

Le gouvernement espère développer l'apprentissage d'ici deux ans. Une équipe de France 2 est allée à la rencontre d'apprentis bouchers.

FRANCE 2

Le gouvernement a pour objectif de former 500 000 apprentis d'ici à 2017. Les entreprises semblent encore très frileuses sur cette question. Pourtant, le secteur de la boucherie fait figure d'exception.

À 24 ans, Adrien fait un apprentissage en un an à l'école de la boucherie de Paris. Il y a encore deux ans, il faisait des études de commerce. Quelques petits boulots plus tard, changement radical. Aujourd'hui, il apprend à éplucher et à découper la viande. "La boucherie, c'est un métier qui revient à la mode, c'est un métier qui est noble. Quand on sort de l'école, on a vraiment quelque chose entre les mains", explique au micro de France 2 l'apprenti boucher.

La sécurité de l'emploi

Comme lui, la plupart de ses camarades sont en reconversion. Plus qu'une vocation, la boucherie peut leur offrir la sécurité de l'emploi. L'école a recruté cette année 50 élèves de plus que l'an dernier, mais la boucherie souffre toujours d'une mauvaise image : celle du boucher qui fait beaucoup d'heures et passe son temps dans une chambre froide.

Le JT
Les autres sujets du JT