Airbus : la filiale hélicoptère en difficulté

La branche hélicoptère de l'entreprise Airbus, qui emploie 8 000 personnes à Marignane, dans les Bouches-du-Rhône, vient de perdre un contrat de trois milliards d'euros avec la Pologne, ce qui fait craindre aux salariés un plan social.

FRANCE 3

Airbus envisage un plan social. L'entreprise de Marignane, déjà frappée par la crise économique et les carnets de commandes en baisse, voit aujourd'hui lui échapper un contrat de trois milliards d'euros sur lequel Airbus comptait pour traverser des périodes de turbulence. Des emplois vont donc être supprimés, et pour ce faire, des négociations vont être entamées avec les syndicats.

Une annulation sèche

Selon Didier Hacquart, coordinateur CFDT au sein du groupe Airbus, l'entreprise "ne va pas si mal que cela. Il y a un certain nombre de moyens et il faut qu'ils soient mis pour limiter le nombre de suppressions d'emplois". Le caracal est un hélicoptère de transport militaire. L'armée polonaise a choisi cet appareil pour ses qualités opérationnelles. Après plus d'un an et demi de négociations, 50 appareils devaient être livrés à la Pologne qui annule aujourd'hui purement et simplement cette commande.

Le JT
Les autres sujets du JT