Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Emprunt : les effets pervers de l'envolée du franc suisse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'envolée du franc suisse a eu des conséquences positives pour les travailleurs frontaliers français, mais aussi des effets pervers pour les détenteurs de crédits. Le point avec France 2.

 La valeur du franc suisse a grimpé. En apparence, c'est une bonne nouvelle pour les travailleurs frontaliers français. Mais pour certains, l'envolée du franc suisse est aussi synonyme de cauchemar. Des particuliers ont souscrit des emprunts dont le taux est indexé sur cette devise. De fait, le montant qu'ils ont à rembourser a brutalement augmenté. 

Stéphane Sudret est plongé dans un calvaire financier, car il a contracté un emprunt pour l'achat d'un deux-pièces destiné à la location. À l'époque, il a accepté un prêt en francs suisses, qu'il rembourse chaque mois en euros. "Au début de mon prêt, je devais la somme de 181 829 euros, et avec le nouveau taux de change, ça passe à 284 000 euros", explique-t-il.

6 000 particuliers piégés

Comme Stéphane, 6 000 particuliers se retrouvent bloqués par des emprunts en francs suisses vendus par BNP Paribas, le Crédit Mutuel ou encore le Crédit Agricole. Plus d'un millier de clients ont porté plainte pour pratique commerciale trompeuse. Quelque 24 jugements ont été rendus concernant BNP Paribas, et la moitié des emprunteurs ont été déboutés. "Pour nous, la documentation était extrêmement précise et il n'y a aucun doute sur l'information de l'emprunteur", explique Ludovic Malgrain, avocat de BNP Paribas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.