Cet article date de plus de six ans.

CGT : Philippe Martinez veut succéder à Thierry Lepaon

La candidature de Philippe Martinez a été approuvée par la direction de la CGT, et sera soumise au choix du "parlement" du syndicat mardi. Il veut ainsi succéder à Thierry Lepaon. L'ancien directeur de la CGT a démissionné la semaine dernière suite aux révélations successives de ces dernières semaines sur son train de vie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La CGT réclame une augmentation immédiate du point d'indice des fonctionnaires © MaxPPP)

La CGT veut rebondir, après les scandales dans lesquels son ancien directeur, Thierry Lepaon était empêtré. Pour incarner ce rebond : Philippe Martinez. La direction de la CGT a accepté lundi sa candidature à la tête du syndicat, à 28 voix pour, 19 contre et 6 abstentions. Une courte majorité.

Huit autre candidats

Philippe Martinez, la cinquantaine, a mis un pied dans le syndicalisme à Renault. Il était délégué-syndical CGT à l'usine de Boulogne-Billancourt. En 2008, deuxième pied dans le syndicalisme : il prend la tête de la Fédération des métaux.

Prochaine étape pour sa candidature : le vote du "parlement" du syndicat mardi, qui doit confirmer (ou non) ce choix, à une majorité des deux tiers. Sachant que huit autres membres veulent figurer sur la liste du futur bureau.

Si sa candidature est approuvée, Philippe Martinez remplacera Thierry Lepaon, qui a démissionné la semaine dernière, dans l'indifférence générale, vu la situation en France. Mais l'ancien directeur est toujours à la Commission exécutive : il garde un droit de regard sur le choix de son successeur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.