Cet article date de plus de six ans.

Louis Viannet, ancien leader de la CGT, exige la démission de Thierry Lepaon

A la veille d'une réunion de dirigeants de la CGT, Louis Viannet, secrétaire général de 1992 à 1999, a appelé lundi à la démission de Thierry Lepaon. En cause : les sommes payées par le syndicat pour la rénovation de son bureau et de son appartement de fonction.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Louis Viannet, ancien secrétaire général de la CGT, exige la démission de Thierry Lepaon © WOSTOK PRESS/MAXPPP)

"Des fautes ont été commises, et elles impliquent Thierry Lepaon" , lance Louis Viannet, l'ancien secrétaire général de la CGT (de 1992 à 1999) lundi dans un entretien au journal Le Monde. A la veille d'une nouvelle réunion des dirigeants du syndicat, Louis Viannet appelle à la démission de l'actuel secrétaire général de la CGT. 

Une "crédibilité perdue"

En cause : les affaires dans lesquelles Thierry Lepaon est empêtré. Notamment la rénovation de son bureau de 50 mètres carrés (62.000 euros) et de son logement de fonction de 79 mètres carrés à Vincennes (105.000 euros), aux frais de la CGT. Mais aussi le versement d'une prime de 26.650 euros lors de son accession à la tête du syndicat. Pour Louis Viannet, "la crédibilité du secrétaire général" est perdue, "à l'intérieur comme à l'extérieur"

 (Thierry Lepaon, empêtré dans ses affaires de rénovations. © Yacine Sahnoune)

Louis Viannet dit ne pas comprendre la volonté de Thierry Lepaon de "rester coûte que coûte" aux responsabilités. "Il tend à confondre détermination et entêtement" , ajoute-t-il. Démissionner, serait, pour Thierry Lepaon, "la seule façon de participer positivement à l'écriture des pages à venir de l'histoire de la CGT"

A LIRE AUSSI ►►► Lepaon : "Mon départ ne règlerait pas les problèmes politiques à la CGT" 

Louis Viannet, l'ancien dirigeant de la CGT a été choqué par les révélations sur le train de vie de Thierry Lepaon
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.