Budget : le gouvernement "a évité plusieurs milliards de dépenses à perte peu utiles" en déclenchant le 49.3, assure Emmanuel Macron

Invité de l'émission politique de France 2 "L'Evénement" mercredi soir, le président de la République a assumé le passage en force du gouvernement pour faire adopter le budget 2023 en première lecture à l'Assemblée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de la République, Emmanuel Macron, sur le plateau de l'émission politique "L'Evénement" sur France 2, le 26 octobre 2022. (FRANCE 2)

Il persiste et signe. Interrogé sur le recours au 49.3 pour faire passer le projet de loi de finances 2023 lors de l'émission "L'Evénement" sur France 2, mercredi 26 octobre, Emmanuel Macron a défendu cette décision qui, selon lui, a permis de faire des économies en plus d'éviter des blocages parlementaires.

>> Flambée des prix, crise énergétique, défi climatique... Suivez l'interview d'Emmanuel Macron, invité de l'émission politique "L'Evénement" sur France 2

En choisissant de passer en force sur ce texte, le gouvernement "a évité plusieurs milliards de dépenses à perte peu utiles", a affirmé le président de la République. Pour rappel, l'exécutif a utilisé l'article 49.3 de la Constitution pour faire adopter le budget 2023 en première lecture à l'Assemblée nationale.

Ce choix avait tout de même provoqué le dépôt de deux motions de censure de la part de la Nupes et du Rassemblement national. Faute de majorité absolue à l'Assemblée nationale, le gouvernement pourrait encore avoir besoin de cet outil constitutionnel sur les dossiers les plus épineux, comme celui des retraites. Mais il ne pourra l'utiliser qu'une seule fois sur un texte hors budget, comme le prévoit la réforme constitutionnelle de 2008.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Budget de la France

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.