La Commission européenne donne son feu vert pour la fusion entre PSA et Fiat Chrysler

L'accord de Bruxelles, sous réserve d'engagements pour préserver la concurrence dans les petits utilitaires, va permettre la création d'un nouvel ensemble baptisé Stellantis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les logos des marques Fiat et Peugeot à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 8 novembre 2019. (STEPHANE MAHE / REUTERS)

Bruxelles a autorisé, lundi 21 décembre, la fusion entre les constructeurs français PSA et américain Fiat Chrysler (FCA) pour former le quatrième groupe automobile mondial, sous réserve d'engagements pour préserver la concurrence. Les deux entreprises ont notamment promis d'étendre l'accord de coopération entre PSA et Toyota dans les petits véhicules utilitaires légers et de faciliter l'accès des concurrents aux réseaux de réparation et d'entretien de PSA et de FCA pour ce type de véhicules, selon un communiqué de la Commission européenne.

Le feu vert de Bruxelles va permettre la création d'un nouvel ensemble baptisé Stellantis, qui doit aider FCA et PSA à faire face au double défi de l'industrie automobile que constituent le financement des véhicules propres et la baisse de la demande liée à la pandémie de coronavirus. "Nous sommes en mesure d'autoriser la concentration entre Fiat Chrysler et Peugeot SA, car leurs engagements faciliteront l'entrée et l'expansion sur le marché des camionnettes utilitaires légères", a dit dans un communiqué Margrethe Vestager, la vice-présidente de la Commission européenne chargée de la concurrence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.