"Gilets jaunes" : violences et pillages en plein Paris

Les débordements ont été très violents en marge de la journée de mobilisation des "gilets jaunes" à Paris samedi 1er décembre.

France 3

Alors que les affrontements font rage, un petit groupe de casseurs se détache et s'en prend violemment à une boutique de luxe. Aucun d'entre eux ne porte un gilet jaune. Un peu plus loin rue de Rivoli, un autre magasin est complètement pillé. Quelques vêtements gisent encore sur le sol. Des scènes de violences urbaines qui se sont répétées un peu partout dans la capitale samedi 1er décembre. Avenue de la Grande-Armée, près de la place de l'Étoile, c'est un restaurant qui est entièrement saccagé. Des dizaines de pillards volent les bouteilles d'alcool. Puis ils s'attaquant à cette boutique d'optique. Ils ressortent les mains chargées de lunettes. Parmi les casseurs, certains portent des gilets jaunes.

À combien se chiffreront les dégâts ?

Des actes de violence pourtant condamnés par d'autres manifestants. Dans l’après-midi, certains affichaient leur solidarité vis-à-vis des commerçants. D'autres manifestants n'hésitent pas à s'attaquer à cette banque et pénètrent en force dans les locaux. En tout début de soirée, c'est un autre symbole de la finance qui est pris pour cible : le palais Brongniart, l'ancienne bourse de Paris. Certains tentent de rentrer dans le bâtiment. Une situation qui semble incontrôlable par endroits. À combien se chiffreront les dégâts ? La mairie de Paris a comptabilisé plus d'un million d'euros de dégâts à la suite de la journée de mobilisation du samedi 24 novembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des carcasses de voiture dans les rues de Paris, au lendemain de la mobilisation des \"gilets jaunes\", le 2 décembre 2018.
Des carcasses de voiture dans les rues de Paris, au lendemain de la mobilisation des "gilets jaunes", le 2 décembre 2018. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)