Carburants : les distributeurs peuvent-ils réduire leurs marges ?

Publié
Carburants : les distributeurs peuvent-ils réduire leurs marges ?
france 3
Article rédigé par
V. Frédéric, A. Peyrout, N. Karczinski - France 3
France Télévisions

La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a promis mardi 12 octobre que le gouvernement agira sur la hausse des prix du carburant. Elle demandera donc aux distributeurs de faire un geste en réduisant leurs marges. 

Les prix à la pompe s'affolent. Est-ce la faute aux distributeurs ? C'est ce qu'a sous-entendu, mardi 12 octobre, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, à l'Assemblée nationale. "Nous allons d'abord, dans un premier temps, nous assurer que les distributeurs jouent le jeu et qu'aucun d'entre eux ne profite de la situation pour accroître les prix à la pompe de manière excessive au détriment des Français les plus modestes", a déclaré la ministre, qui a également demandé aux distributeurs "de faire un geste dans cette période difficile en réduisant leurs marges". 

Difficile de réduire les marges 

Mais est-ce possible ? Dans le détail, sur un litre d'essence à 1,63 euro, les taxes représentent 59% du prix, contre 31,5% pour le pétrole et le raffinage et 9,5% pour les coûts de distribution, dont environ 1% de marge. Selon le président du comité stratégique du centre Leclerc, il est difficile de faire moins. "Il n'y a pas beaucoup sous le pied aujourd'hui pour baisser nos marges puisqu'on est déjà pratiquement à prix coûtant", a affirmé Michel-Édouard Leclerc sur RMC. Pour les industriels du secteur, la solution peut venir des consommateurs : à eux de chercher le meilleur prix. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.