"Gilets jaunes" : quel dispositif de sécurité ?

Le gouvernement redoute un nouveau samedi noir en France et notamment à Paris en raison de la mobilisation des "gilets jaunes". Le dispositif de sécurité sera donc le même que la semaine passée : les blindés vont être de retour à Paris.

Plus que quelques heures avant l'acte V des "gilets jaunes", prévu samedi 15 décembre. Cet artisan se dépêche de barricader la vitrine de ce pub en bordure des Champs-Élysées (Paris). Il enchaîne les chantiers. Après les dégâts des précédentes manifestations, les commerçants prennent leurs précautions : panneaux de bois ou structures en plastique sont posés. Des aménagements coûteux que n'a pas faits ce pharmacien : en revanche, il se dit prêt à baisser le rideau en cas de débordements. "On ne prendra pas de risques", explique-t-il.

Le dispositif de sécurité reconduit


En dépit de ces préparatifs, nombre de commerçants ont décidé de ne pas ouvrir samedi, comme les boutiques de luxe et les banques. Pénalisé par quatre samedis peu rentables, ce restaurateur a décidé de rester ouvert, même s'il sait déjà qu'il ne verra pas grand monde. Quatorze véhicules blindés sont prévus dans la capitale, ainsi que 8 000 policiers et gendarmes. Un dispositif de maintien de l'ordre mis en place à la demande des syndicats de police samedi dernier et reconduit. Des fouilles préventives auront également lieu aux abords de chaque cortège.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant frappe un policier, à Paris, le 1er décembre 2018.
Un manifestant frappe un policier, à Paris, le 1er décembre 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)