Vacances d'été : juillettistes et aoûtiens, deux camps souvent irréconciliables

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Vacances d'été : juillettistes et aoûtiens, deux camps souvent irréconciliables -
Vacances d'été : juillettistes et aoûtiens, deux camps souvent irréconciliables Vacances d'été : juillettistes et aoûtiens, deux camps souvent irréconciliables - (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - S.Ricottier, C.Rigeade, L.Fourment, A.Canestraro
France Télévisions
France 2
Le week-end des samedi 29 et dimanche 30 juillet marque le traditionnel chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens. Deux camps souvent irréconciliables. Depuis l'instauration des congés payés, le grand chassé-croisé des vacances est un événement, presque une tradition.

Pour certains, les vacances commencent durant le week-end des samedi 29 et dimanche 30 juillet. Pour d'autres, elles se terminent. Juillettistes contre aoûtiens : les deux camps sont souvent irréconciliables. Ceux qui sont sur le retour se félicitent d'avoir choisi, selon eux, le mois le moins fréquenté. Quant à ceux qui partent, ils regardent de haut les précédents. Août, pour eux, c'est un choix évident. "Si on part en juillet, il y a un mois qui reste derrière. C'est un peu long", estime un aoûtien. 

Bison Futé créé en 1976 

Le grand chassé-croisé des vacances est un événement, presque une tradition, depuis l'instauration des congés payés. Le ballet des voitures s'étire jusque dans les centres-villes à l'époque. Au moins, ça fait de l'animation. En 1976, Bison Futé est créé. Des itinéraires bis sont conseillés, mais les Français sont têtus. "Je vais quand même pas perdre trois jours de vacances pour attendre qu'il n'y ait plus personne", déclare un automobiliste à l'époque. Qu'on se rassure : en juillet ou en août, finalement, le but est souvent le même. Il s'agit de transpirer en groupe, et de se bagarrer pour une place sur des plages bondées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.