VIDEO. Tsunami : le combat d'une mère qui a perdu sa fille en 2004

France 2a rencontré Elisabeth, une femme dont la fille est décédée lors du tsunami qui a frappé la Thaïlande en 2004.

FRANCE 2
La mère de Natacha, Élisabeth vit là où sa fille est décédée en Thaïlande il y a 10 ans quand est survenu le tsunami. Pour se reconstruire elle a décidé d'aider les autres. Élisabeth n'était jamais venue en Thaïlande jusqu'à ce que sa fille unique soit emportée. Natacha avait 36 ans, elle était venue pour faire de la plongée.

"On a fait cela pour ne pas sombrer"

Élisabeth a fondé avec son mari une association "Nat association". "On a fait cela pour ne pas sombrer. Nos vies n'avaient plus de sens. Plus rien n'a de sens quand on perd son enfant", explique-t-elle à France 2. Son association vient en aide aux orphelins. Avec des amis en France, elle monte un réseau de parrainage et aide à la construction d'écoles. Le souvenir de sa fille est permanent. Selon un rituel thaïlandais, elle couvre de fleurs la photo de sa fille disparue. "Natacha est complètement avec moi. Tous les matins, c'est mon rituel. Cela me donne plein de force pour la journée", raconte-t-elle.
Le JT
Les autres sujets du JT
Meulaboh, une ville de la province d\'Aceh en Indonésie, le 30 novembre 2014. La ville avait été dévastée par le tsunami, en 2004.
Meulaboh, une ville de la province d'Aceh en Indonésie, le 30 novembre 2014. La ville avait été dévastée par le tsunami, en 2004. (BAY ISMOYO / AFP)