VIDEO. Marguerite, la vache qui ne voulait pas mourir, recueille plus de 21 000 soutiens

Le 2 juin, à Saint-Romain-de-Popey (Rhône), la rebelle a réussi à s'échapper de l'abattoir. Une pétition sur internet a été lancée pour sauver l'animal.

FRANCE

Elle a le goût de vivre et elle a sauvé – pour l'instant – sa peau de vache. Marguerite, une génisse que son propriétaire conduisait à l'abattoir à Saint-Romain-de-Popey (Rhône), a réussi à s'échapper, mardi 2 juin, en renversant une barrière. Elle a ensuite défoncé un grillage et s'est ruée dans la cour d'une entreprise de charpente. Pour la calmer, on lui a injecté cinq doses de tranquillisant.

Un sursis d'un mois 

"Elle était un peu affolée, stressée, elle grattait par terre, on voyait bien qu'elle n'était pas tranquille", raconte un employé de l'entreprise de charpente. Aujourd'hui, l'animal bénéficie d'un petit sursis. Le produit injecté empêche en effet sa consommation avant au moins 30 jours.

Alors pour sauver la petite vache de la mort, une pétition a été lancée samedi 6 juin et comptabilise déjà plus de 21 000 signatures mercredi 10 juin. La vache a regagné son étable, mais son propriétaire demande un montant de 10 000 euros pour la céder. 

Saint-Romain-de-Popey, dans le Rhône, la vache rebelle est remise dans son enclos;, le 9 juin 2015
Saint-Romain-de-Popey, dans le Rhône, la vache rebelle est remise dans son enclos;, le 9 juin 2015 ( FRANCE 3 CÔTE-D'AZUR)