Cet article date de plus de cinq ans.

Des milliers de signatures pour sauver une vache échappée d'un abattoir

L'animal, qui a subi cinq injections pour être tranquillisée, ne peut être consommée avant un mois.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des vaches montbéliardes, dans la Loire, le 12 novembre 2010. (MAXPPP)

Ils veulent sauver une vache. Des milliers d'internautes ont signé une pétition pour empêcher qu'un bovin échappé d'un abattoir y soit reconduit, selon Le Progrès, lundi 8 juin.

Tout a commencé le 2 juin. Une vache refuse de se laisser mener à l'abattoir, à Saint-Romain-de-Popey, dans le Rhône. Elle se rebelle, rue, crée des dommages dans l'étable, parvient à s'enfuir et se réfugie dans l'enceinte d'une entreprise voisine, selon Lyon Mag. Il faut cinq injections pour la tranquilliser. Au lendemain de l'incident, Le Progrès titre sur cette "vache (qui) crée à la panique en bord de RN7".

"Signons, signons"

En attendant, l'animal bénéficie d'un petit sursis. Le produit injecté empêche sa consommation avant au moins 30 jours. De plus, à des centaines de kilomètres de là, à Sambreville, en Belgique, Jasmine Cerfontaine s'émeut du sort de la vache rebelle menacée de finir en beefsteack. Elle se mobilise et lance une pétition.

"Signons, signons, car elle a le mérite d'avoir osé sauver sa peau...", estime l'auteure de la pétition. Deux jours après avoir été lancée, elle enregistre plus de 11 000 signatures.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.