Marne : les animaux sauvages n'iront pas en discothèque

Un club de Châlons-en-Champagne, qui souhaitait organiser une soirée "Cirque" en présence notamment de tigres et de singe a finalement choisi de modifier l'événement.

Capture d\'écran d\'un spot promotionnel pour une soirée \"Amazing Circus\" organisée par la société Les Elixirs.
Capture d'écran d'un spot promotionnel pour une soirée "Amazing Circus" organisée par la société Les Elixirs. (DORIAN DEBOULLE / YOUTUBE)

Adieu tigres, serpents et singes ! La discothèque L'Alegra, à Châlons-en-Champagne (Marne), a finalement renoncé, mardi 19 avril, à exhiber des animaux sauvages, pendant sa soirée de samedi 23 avril. L'annonce de l'événement avait provoqué l'indignation d'associations de défense des animaux et d'internautes qui dénonçaient la présence d'animaux dans une boîte de nuit. Certains des spécimens prévus appartiennent d'ailleurs à des espèces menacées,.

Les animaux "n'auraient pas été au milieu" du club

"La soirée 'Circus' de ce samedi est bien maintenue mais les animaux ne seront pas présents à la soirée, non pas parce que c'est hors-la-loi, pour preuve cela n'a pas été interdit par la préfecture (...)  pour éviter que des personnes vous pourrissent la soirée sans chercher à comprendre des tenants et les aboutissants de l'organisation", explique L'Alegra sur sa page Facebook. Le club précise que "les animaux n'auraient pas été au milieu des salles et du bruit mais dans une zone du parking fermé et avec contrôle du flux de clientèle, et pas toute la soirée".

La préfecture, contactée par francetv info, confirme avoir "fait toutes les vérifications" et estimé que les organisateurs étaient "habilités" à présenter ces animaux au public. En outre, "c'est une entreprise privée, tout n'est pas du ressort de l'Etat", précise la même source.

Cela n'a pas de sens de mettre des animaux en boîte de nuit, nous ne sommes pas fousChad, prestataire de la soiréeà francetv info

La soirée devait être organisée par Les Elixirs, un prestataire qui "travaille avec des professionnels qui détiennent les certificats de capacité, qui leur donnent le droit de posséder des animaux non domestiques, et les droits d'ouverture au spectacle, pour les présenter à un public", explique Chad, propriétaire de la société. "Je suis dépité, cela porte préjudice à mon métier", affirme-t-il à francetv info. Mais les défenseurs de la cause animale estiment que "la place de ces animaux n'est pas plus sur un parking que dans une discothèque" et accueille ce changement de programme comme une "excellente nouvelle".

Dans une vidéo de présentation de la soirée, les internautes peuvent voir un dromadaire être promené au milieu de la foule et un puma, dans une petite cage ("située en extérieur, sur une terrasse", précise Chad). Interrogé sur les conditions imaginées pour l'exposition des animaux, Chad assure qu'il s'agissait de "cages de présentation, pour accueillir les clients, mais les animaux n'y restent pas plus d'une heure".