Véhicule électrique : besoin de recharge

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 20/05/2014Durée : 00h45

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

A droite, à 50 mètres, on n'a pas d'eau.

Malgré les incitations, le marché de la voiture électrique est poussif. Un texte vient d'être voté à l'Assemblée pour relancer l'installation de bornes de recharge en France. Jusqu'alors, c'était le point noir du système. En Vendée, 300 bornes vont être installées en deux ans.

Ce cuisinier de 31 ans a choisi de conduire sans bruit et sans pollution. Il a acheté, il y a 6 mois, un véhicule électrique. Il habite près de La Roche-sur-Yon.

J'ai 123 km d'autonomie actuellement. Je peux aller faire mes courses à La Roche, on est à 17 km, puis aller au boulot ensuite. Je voudrais une baguette.

Il doit cependant anticiper ses longs trajets.

On pourrait peut-être aller plus loin, sortir du département. Mais on se cantonne aux alentours.

La raison : l'absence de bornes pour recharger les véhicules dans le département. La seule disponible dans la ville a été installée par une clinique privée.

Il y a trop peu de bornes.

Y'en a pas assez, il en faudrait dans tous les magasins, en centre-ville, sur les parkings, etc.

Mais la Vendée vient de faire le pari d'investir dans l'électrique. Voici la première borne installée, 300 autres devraient être posées d'ici à 2016. L'une des règles: choisir un axe stratégique.

On a la route de Nantes ici, et celle de Cholet-les Sables d'Olonne. Sur ce rond-point, on va essayer de toucher les gens en transit.

Durée de la recharge : environ 1h. L'usage des bornes sera gratuit la première année.

Le JT
Les autres sujets du JT