Syrie : Maaloula, une ville touristique à présent désertée

a revoir

Présenté parJulian Bugier

Diffusé le 31/05/2014Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Un dernier barrage tenu par l'armée. La porte d'entrée de Maaloula, village sacré pour les chrétiens d'Orient. Autrefois touristique et animée, la ville n'est plus que l'ombre d'elle-même. Une ville fantôme vidée de ses habitants. Deux mois après la fin des combats, rares sont ceux qui osent revenir. Ces voisines arrivent de Damas, là où elles se sont réfugiées. Elles espèrent retrouver quelques affaires. Un espoir très vite déçu. Leur immeuble a servi de planque aux rebelles.

Ils ont tout détruit.

Le nid douillet familial est méconnaissable.

Ce sont des animaux qui ont fait ça, pas des êtres humains.

Un objet familier, une photo, un peu de baume au coeur.

Il nous reste nos souvenirs.

Leur vie d'avant n'a pas complètement disparu, mais leur quartier a lourdement souffert. Quelques mètres plus loin, la garderie n'a pas été épargnée, et que dire des monuments religieux. Saccagés pour la plupart par des mois de combats comme cette église.

Les églises, inestimables, ont lourdement souffert pendant les combats. Des dizaines de livres religieux ont été incendiés. Le mobilier a été renversé et les icônes ont pour la plupart été vandalisées. La main des rebelles islamistes, affirme le régime. Mais les trésors de la ville ont essuyé des tirs des deux camps. Cette chapelle millénaire n'a pas résisté aux roquettes de l'armée. Les chrétiens de Maaloula voteront massivement pour Bachar al-Assad, le seul, disent-ils, capable de défendre les minorités religieuses dans le pays.

Difficile d'organiser le vote dans ces villes vidées de leurs habitants, impossible de le maintenir en zones rebelles. Voilà qui rend déjà illégitime ce scrutin, pour l'opposition et une partie de la communauté internationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==