Syrie : la situation à Damas

a revoir

Diffusé le 09/09/2013Durée : 00h49

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Damas est restée loyale a Bachar al-Assad mais elle est prise en étau entre deux quartiers rebelles.

Du monde dans la rue, des commerces ouverts. Jaramana est pourtant un des quartiers les plus dangereux de Damas. Un bastion du pouvoir encadré Au détour d'une rue, une façade ravagée. Une voiture piégée a explose ici il y a quelques temps. Les explosions sont le lot quotidien à Jaramana.

Chaque rue de ce quartier a vu une roquette tomber ou une explosion.

Quand il y a une explosion, on va tout de suite sur Facebook pour savoir où la roquette est tombée et porter secours.

Dans cette rue fréquentée, plusieurs voitures piégées ont explose ces derniers mois. La dernière en date devant ces magasins qui ont été soufflés.

C'était il y a moins de deux semaines. Du véhicule bourré d'explosifs, il ne reste qu'une carcasse tordue et enflammée. Le lourd bilan est de 18 morts. Un attentat impute aux rebelles islamistes. Le quartier affiche son soutien à Bachar al-Assad.

Ces gens sont des terroristes, ils détruisent notre pays alors qu'on devrait être main dans la main entre Syriens.

Personne ne s'aviserait de dire le contraire devant nous. Les miliciens qui nous accompagnent sont dissuasifs. Les commerçants ont rouvert, la meilleure façon selon eux de résister à des frappes franco-américaines.

Ce ne sont pas quelques missiles de plus qui vont nous faire peur.

Cette femme affirme que son mari a été tué par les rebelles. Elle avertit les pays tentés de bombarder la Syrie.

Les Américains et Israël veulent aider ceux qui nous terrorisent. Quand ils en auront fini avec nous, ils se retourneront contre eux et ils viendront chez eux pour les tuer.

La réthorique du régime, reprise par une bonne partie des habitants de Jaramana.

Nouveauté dans tous les établissements scolaires une semaine après la rentrée, Vincent Peillon a présenté une charte de la laïcité qui s'appliquera dans chaque école, collège et lycée. Cette charte interdit à chaque élève de contester un enseignement ou le règlement intérieur en raison de ses convictions religieuses ou politiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==