Suspension de l'écotaxe : des projets à l'arrêt

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 14/05/2014Durée : 00h45

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La suppression de l'écotaxe, c'est 800 millions par an de manque à gagner pour rénover ou créer de nouvelles lignes de transport. De nombreux projets sont suspendus: lignes de métro à Lyon, tramway à Marseille, ou un téléphérique urbain à Brést.

Dans les entrailles de Lyon, 800 000 personnes l'empruntent chaque jour: un métro dont certaines liaisons doivent être prolongées. Budget :450 millions de travaux, financés à l'origine par l'écotaxe. Rien n'a été versé.

On ne peut pas nous demander de faire des transports du commun, de lutter contre la pollution, développer l'activité économique, sans nous donner les moyens.

Le métro n'est pas le seul concerné. Pour tout le réseau de transports en commun lyonnais, c'est près de 80 millions d'euros d'écotaxe qui étaient attendus. Mémé scénario à Brest et son projet dé téléphérique. Budget initial :18 millions d'euros dont 3 millions d'écotaxe non versés La municipalité espère lancer les travaux a l'automne. Elle pourrait faire appel à l'emprunt pour boucler le budget. 120 projets en France seraient privés du financement de l'écotaxe. Les professionnels des travaux publics s'alarment pour l'emploi.

On est en train de fermer tout le robinet de la commande publique. Si rien n'est fait, 50 à 60 000 emplois seront perdus d'ici 2017.

Le gouvernement assure que tous les projets seront menés à terme. De nouveaux financements seront dégagés quel que soit l'avenir de l'écotaxe.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==