Violences conjugales : 121 femmes tuées l'an passé

En France, 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2018.

France 3

Le rapport est accablant. Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint, soit 121 en 2018. "Un chiffre à peu près stable", indique la journaliste Emmanuelle Lagarde sur le plateau du 19/20. Mais malgré les politiques engagées, le nombre de tentatives d'homicide augmente. Face à ces féminicides, un profil type peut être dressé : l'auteur a entre 30 et 49 ans, il est marié légalement et très souvent il est au chômage, tout comme sa compagne.

Des meurtres à domicile

La journaliste précise que le plus souvent, il n' y pas préméditation des faits. "Dans 4 cas sur 5 c'est un passage à l'acte soudain", détaille Emmanuelle Lagarde. Le meurtre intervient au domicile, lors d'une dispute conjugale ou parce qu'il y a eu un refus de séparation. Dans plus de 1 cas sur 2, le meurtrier a bu ou pris de la drogue, il utilise une arme et dans 38% des cas, le féminicide intervient alors que des violences avaient déjà été déclarées auparavant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Partout en France, samedi 23 novembre, de nombreuses marches ont lieu contre les violences conjugales. Une mobilisation qui intervient à deux jours de la journée internationale pour l\'élimination des violences faites aux femmes. Les associations attendent des mesures fortes du gouvernement.
Partout en France, samedi 23 novembre, de nombreuses marches ont lieu contre les violences conjugales. Une mobilisation qui intervient à deux jours de la journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes. Les associations attendent des mesures fortes du gouvernement. (REMY GABALDA / AFP)