Vidéo "Parce qu'on n'a plus le droit de dire les…" : Nicolas Sarkozy associe "nègres" et "singes"

L'ancien chef de l'Etat était sur le plateau de l'émission "Quotidien", jeudi. En s'exprimant sur l'importance des mots en politique, il est revenu sur le récent changement de titre de la version française du roman d'Agatha Christie "Ils étaient dix".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Nicolas Sarkozy répond à des journalistes, à Ajaccio (Corse-du-Sud), le 24 juillet 2020. (PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP)

"On a peut-être le droit de dire 'singe' sans insulter personne." Nicolas Sarkozy a fait un parallèle entre "singes" et "nègres", jeudi 10 septembre, sur le plateau de l'émission "Quotidien", sur TMC. A l'origine, l'ancien chef de l'Etat, qui avait été épinglé pour avoir utilisé le terme de "racaille" pendant sa présidence, parle de l'importance des mots en politique.

"Si on n'emploie pas des mots que les gens entendent et qui leur signifient que nous, qui sommes privilégiés, nous comprenons dans quel enfer ils vivent, à ce moment-là, si vous ne faites pas ça avec des bons mots, vous décrochez toute une partie de la population", juge-t-il. Au passage, Nicolas Sarkozy fustige "cette volonté des élites qui se pincent le nez, qui sont comme les singes, qui n'écoutent personne". Et de poursuivre : "On a le droit de dire singe ? Parce qu'on n'a plus le droit de dire les... On dit quoi maintenant Les Dix petits soldats, c'est ça ?", en référence au roman d'Agatha Christie Les Dix petits nègres rebaptisé Ils étaient dix. "Elle progresse, la société", a alors ironisé Nicolas Sarkozy.

La séquence a notamment été partagée par l'humoriste Sophia Aram sur Twitter, indignée. Elle est visible sur le portail de la chaîne (vers 29 minutes).

"Naufrage raciste", selon Yannick Jadot

Le député européen EELV a dénoncé un "naufrage raciste".

"La boucle est bouclée", a commenté Aurélien Taché, député du Val d'Oise, ex-LREM.

"Propos indignes"

La sortie a fait vivement réagir d'autres utilisateurs de Twitter. "C'est quoi ce raccourci entre singe et les dix petits nègres qui changent de nom…", a écrit un internaute.

Un autre a condamné des "propos indignes d'un ancien président de la République".

D'autres ont été étonnés par l'absence de réaction sur le plateau de l'émission.

"Faudra quand même m'expliquer comment c'est possible de faire la connexion mentale entre 'singes' et 'nègres' sur un plateau TV en 2020 sans être repris par aucun-e des chroniqueur-euses présent-es", a également commenté un utilisateur de Twitter.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.