VIDEO. Mobilisation contre la directive nitrate

Les producteurs pointent du doigt la nouvelle directive française, qui limite nottamment le taux de nitrate autorisé par litre d'eau.

France 3
Depuis quelques mois, des voix s'élèvent chez les agriculteurs pour protester contre la directrice nitrate. Une équipe de France 3 a rencontré un éleveur de l'Aveyron, à Magnac. Producteur laitier, Maxime déplore le durcissement des règles concernant l'épandage des lisiers, visant à protéger la qualité des nappes phréatiques.

Une mesure contraignante

 
L'été dernier, la France a proposé de diviser par trois le taux de nitrate autorisé par litre d'eau. Les périodes d'épandage sont désormais limitées. Résultat, Maxime va devoir investir 50 000 euros pour stocker plus de lisier. Par ailleurs, il n'est plus autorisé à épandre sur les terrains en pente. L'agriculteur craint ainsi de ne plus produire assez de céréales pour nourrir ses bêtes.
 
Avec 45 bêtes sur 45 hectares, son exploitation est loin d'être intensive. "On est des hommes de terrain. On travaille avec du vivant, le sol, les animaux. Le soir, quand on a fait une journée de 10-12 heures, prendre le crayon, remplir un cahier d'épandage, ça commence à devenir pénible. Il n'y a même plus de motivation".
Le JT
Les autres sujets du JT
Des vaches montbeliardes en paturages dans le Doubs. 
Des vaches montbeliardes en paturages dans le Doubs.  ( MAXPPP)