Cet article date de plus de trois ans.

Un petit garçon interdit d'accès à l'animation "Princesse d'un jour" de Disneyland Paris

Une mère britannique a interpellé le parc d'attractions après que son fils de 3 ans n'a pas pu participer à l'activité. Disneyland s'est par la suite excusé. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le parc d'attractions Disneyland Paris, le 15 mars 2017 à Marne-La-Vallée (Seine-et-Marne).  (BERTRAND GUAY / AFP)

"Pourquoi mon fils ne peut-il pas être une princesse à Disneyland ?" Dans une lettre ouverte (en anglais) à Disneyland Paris, une mère britannique, Hayley McLean-Glass, s'est indignée que son fils de 3 ans ne puisse pas participer à l'activité "Princesse d'un jour" du parc d'attractions, rapporte Mashable.

Dans cette lettre ouverte publiée sur son blog, Hayley McLean-Glass raconte qu'elle souhaitait offrir cette animation à son fils, Noah, comme cadeau de Noël. Le petit garçon, dit-elle, se passionne pour les princesses des dessins animés telles qu'Elsa dans La Reine des neiges, Raiponce ou Cendrillon. "Je savais que rien ne lui ferait plus plaisir que de porter une jolie robe, de se maquiller comme sa mère et d'être pris en photo aux côtés de ses chères princesses Disney", confie la jeune femme dans sa lettre. 

Mais lorsqu'elle contacte Disneyland Paris pour réserver des billets, le parc lui répond que "pour l'instant, il est impossible de réserver 'Princesse d'un jour' pour un garçon". Disneyland lui propose en revanche "un coffret cadeau personnalisé" avec des jouets et un livre d'autographes, le tout pour 300 euros. 

Disneyland présente ses excuses 

Hayley McLean-Glass a vite réagi à cette réponse. "Une petite fille peut être tout ce qu’elle veut... Comme Walt Disney le disait lui-même, 'Si tu peux le rêver, tu peux le faire !'… Sauf si tu es un petit garçon souhaitant devenir une princesse à Disneyland, apparemment", a dénoncé la mère du petit Noah sur son blog et dans un message Facebook largement partagé. "Si quelqu'un disait à une petite fille qu'elle ne peut pas se déguiser en pirate ou en Spider-Man, cela ferait du bruit", a-t-elle ensuite affirmé auprès de la chaîne britannique ITV (en anglais). "Je ne comprends pas pourquoi c'est différent pour un garçon."

Joint par Mashable, Disneyland Paris affirme avoir "contacté la famille afin de présenter [ses] excuses pour lui avoir fourni une information erronée". Un autre porte-parole du parc d'attractions, cité par ITV, a assuré qu'il s'agissait d'un "incident isolé qui ne reflète pas la politique ou les opinions de Disneyland Paris".

Depuis, le parc d'attractions semble avoir pris les mesures nécessaires. Comme le rapporte Mashable, la description de "Princesse d'un jour" a été légèrement modifiée sur le site de Disneyland Paris. Il ne s'agit plus de réaliser "le vœu de toute petite fille", mais de réaliser "le vœu de tout enfant"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.