Travaux chez Thierry Lepaon : la CGT ouvre une enquête

La CGT a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête interne, au lendemain des révélations du Canard Enchaîné sur la rénovation de l’appartement du numéro un du syndicat. La centrale n’apprécie pas qu’un document ait fuité.

(La CGT ouvre une enquête interne après les révélations du Carnard Echaîné sur l'appartement de son numéro 1© MaxPPP)

Le trésorier de la CGT, Eric Lafont, a annoncé mercredi le lancement d’une enquête interne et regretté l’interprétation des documents par les médias. 

"J’ai lancé une enquête interne car il s’agit vraisemblablement d’un document qui a été dérobé à l’intérieur de nos services."

Le trésorier ajoute qu’il ne sait pas d’où vient la rumeur sur un home cinéma et une cave à vin, "cela n’apparaît sur aucun des cinq devis que nous avons faire faire. " Les révélations que n’a pas commentées le secrétaire général de la CGT dérangent le syndicat sur l’image qu’elle va véhiculer. Selon Eric Lafont, la manière dont l’affaire est présentée impacte tous les syndicats. Ce mercredi matin, sur RTL, Manuel Valls, le Premier ministre avait rappelé la nécessité de faire preuve d'exemplarité. 

"Elle abîme toute la CGT et même le syndicalisme en général. Cela renforce l’impression de tous pourris auprès des Français."

Selon le Canard Enchaîné daté de mercredi, les travaux pour l’appartement parisien de Thierry Lepaon aurait atteint 130.000 euros. 130.000 euros, c'est 20.000 euros de moins que le montant du devis de la rénovation initiale, car le secrétaire général de la CGT aurait renoncé à une cave à vin et un home cinéma. Ce n’est pas sur le fond que le syndicat a réagi, mais sur la forme ; en l'occurence, la publication des documents dans l'hebdomadaire satirique.