Cet article date de plus de six ans.

Thierry Lepaon a touché des indemnités pour passer de la CGT... à la CGT

Le patron de la CGT estime que ces indemnités étaient justifiées car il changeait d'employeur.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, le 9 octobre 2014 à Bordeaux (Gironde). (NICOLAS TUCAT / AFP)

Nouveau scandale en perspective pour Thierry Lepaon ? Alors que l'affaire des frais dépensés par la CGT pour rénover l'appartement de son patron fait grand bruit, L'Express révèle lundi 1er décembre qu'il a reçu des indemnités de départ lorsqu'il a quitté son poste de secrétaire général du comité régional CGT de Basse-Normandie pour devenir secrétaire général de la CGT.

Début 2013, quelques semaines avant d'être intronisé au congrès de Toulouse, Thierry Lepaon a négocié avec son employeur normand une rupture conventionnelle, assure L'Express, ce qui lui a donné droit à indemnités de départ, dont l'hebdomadaire ne révèle pas le montant.

"Je changeais d'employeur", justifie Lepaon

Interrogé par L'Express, Thierry Lepaon "ne se souvient plus" du montant de la transaction. "Ce n'était pas grand-chose", assure-t-il, car il n'avait "que cinq ou six années d'ancienneté". A priori, il n'y a rien d'illégal dans cette transaction, puisque la CGT nationale et le comité CGT de Basse-Normandie sont deux entités distinctes. C'est d'ailleurs l'explication fournie par Thierry Lepaon au magazine : "Je changeais d'employeur."

Dans un article publié ce matin, Le Parisien faisait état du climat "délétère" qui règne entre les murs de la centrale syndicale. Le journal raconte notamment une scène "jamais vue" au siège, rapportée par un témoin : un homme hurlant dans le patio, traitant Thierry Lepaon de voleur et réclamant son départ.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Thierry Lepaon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.