Cet article date de plus de sept ans.

Smartnomination, l'alternative intelligente au jeu d'alcool Neknomination

Un jeune Bordelais a décidé de détourner les règles de ce jeu qui consiste à filmer son ivresse en accéléré. L'initiative plaît sur les réseaux sociaux. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Julien, un jeune Bordelais de 23 ans, a transformé le Neknomination en Smartnomination : il a distribué des sandwichs à des SDF. ( YOUTUBE / FRANCETV INFO )

La riposte est en marche. Face au succès grandissant chez les jeunes de l'inquiétant jeu d'alcool Neknomination, certains ont décidé de détourner le jeu. Né en Australie, Neknomination, de l'anglais neck your drink (boire cul-sec) et nominate (désigner) rencontre un important succès sur les réseaux sociaux, surtout sur Facebook. En clair, le jeu consiste à prendre une position originale, une bière (ou tout autre alcool) et avoir un copain qui vous filme en l'avalant cul-sec, le tout posté sur les réseaux sociaux en guise de défi à trois amis que vous désignez, et qui ont 24 heures pour reproduire votre geste. 

Comme tous les jeux d'alcoolisation à outrance, Neknomination est dangereux et potentiellement mortel. Au Royaume-Uni, ce jeu a déjà fait cinq morts. La dernière victime aurait succombé après avoir avalé deux pintes de Vodka, rapporte dimanche 16 février le Mirror. Face à ce phénomène, un Français a décidé de changer les règles du jeu. Julien, un jeune Bordelais de 23 ans, a été "nominé" à son tour : il avait 24 heures pour relever le défi et se filmer en buvant un verre et une bouteille cul-sec. Il a décidé de "faire une vidéo intelligente et utile, quitte a déplaire". Le jeune homme a détourné les règles du jeu et s'est filmé en train d'offrir dix sandwichs et deux bouteilles d'eau à un groupe de sans-abris. Postée le 12 février sur YouTube, sa vidéo a été vue plus de 600 000 fois. 

"Des messages plus positifs les un que les autres"

"Les jeux d'alcool avec les copains, tout le monde en fait en soirée, ce n'est pas le problème. Ce qui me gêne, c'est le fait de filmer ça... Ce n'est pas du tout flatteur ni pour ceux qui participent ni pour ceux qui sont nominés, raconte Julien au journal Sud Ouest. Ce n'est pas un bon exemple à donner à la jeune génération, je trouve ça dommage." Et Julien a "nominé" trois de ses amis pour qu'ils rentrent dans la boucle de son jeu qu'il baptise Smartnomination. Thomas est le premier à relever le défi : il se filme en train de donner toutes ses pièces à un SDF. Il offre aussi un repas à une femme et donne des vêtements à une association. 

Depuis la création de la Smartnomination, Julien a reçu "des messages plus positifs les uns que les autres, d'Angleterre, d'Espagne, de Belgique, de Martinique et des quatre coins de la France", écrit-il sur page Facebook. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.