Sécurité routière : limiter la vitesse à 30km/h en ville, est-ce vraiment efficace ?

À Bailleul (Nord), la mairie expérimente les zones 30. France 2 est partie enquêter sur le terrain pour constater l'efficacité d'une telle solution.

Voir la vidéo
France 2

Il y avait déjà le radar pédagogique et son petit bonhomme qui voit rouge au-dessus de 50km/h. À Bailleul (Nord) depuis six mois, on expérimente aussi la zone 30. Délimitée par de grosses lettres blanches sur la chaussée, elle couvre tout le centre de la ville. Une signalétique pas toujours facile à repérer, mais qui suscite déjà des réactions chez les piétons.

Faire changer les mentalités

Bailleul, 13 500 habitants, peut connaître des pics de circulation jusqu'à 30 000 véhicules par jour. Limiter la vitesse, c'est pour la mairie une façon de lutter contre les nuisances sonores, les émissions de CO2, les risques d'accidents et favoriser la cohabitation entre tous les usagers de l'espace public. La démarche est pédagogique. Pour le moment, aucun PV n'a encore été dressé. Il est trop tôt pour faire un bilan des zones 30 à Bailleul, mais la ville espère faire changer les mentalités et songe déjà à une deuxième étape : installer des pistes cyclables.

Le JT
Les autres sujets du JT
La ville de Paris a adopté, lundi 19 mai, un plan antipollution, prévoyant notamment la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h.
La ville de Paris a adopté, lundi 19 mai, un plan antipollution, prévoyant notamment la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h. (MAXPPP)