Sécurité routière : la mesure de limitation à 30km/h dans les agglomérations est-elle efficace ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Sécurité routière : la mesure de limitation à 30km/h dans les agglomérations est-elle efficace ?
France 2
Article rédigé par
C.Barbaux, B.Parayre - franceinfo
France Télévisions

À compter du lundi 2 août, la circulation est limitée à 30km/h à Montpellier (Hérault). C'est déjà le cas à Grenoble (Isère) depuis 2016. Pour quels résultats ? 

Depuis cinq ans, pour ne pas se faire flasher, les Grenoblois (Isère) doivent lever le pied : la vitesse est limitée à 30km/h sur 80% des routes de la métropole. La mesure est inégalement respectée. "On voit des panneaux partout, mais ça ne se voit pas sur la circulation", note notamment un riverain. L'objectif des autorités était de diminuer le nombre et la gravité des accidents sur la route. Dans les deux ans qui ont suivi la limitation à 30km/h, le nombre de piétons victimes d'accidents a été divisé par deux.

Moins de voitures, et moins de pollution

La vitesse moyenne est également en constante diminution. "Cette mesure a eu un effet de baisse de la vitesse, et c'est ça qui est le plus important", indique Sylvain Laval, le vice-président des déplacements-voirie de la métropole de Grenoble. Le trafic motorisé a par ailleurs été réduit. Le nombre de motos et d'automobiles a chuté de 9%, et le nombre de camions de 20%. En encourageant les déplacements à vélo et en réduisant la place de la voiture en ville, la limitation de vitesse à 30km/h a permis de contenir la pollution dans l'agglomération grenobloise.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sécurité routière

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.