Petits excès de vitesse : "Plus de tolérance pour les petits délits" et "plus de sanctions pour les comportements dangereux", réclame le député RN Jean-Philippe Tanguy

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Article rédigé par France Info
Radio France
"Les automobilistes français, ont l'impression d'être beaucoup sanctionnés, persécutés ou harcelés de manière injuste", estime jeudi sur franceinfo l'élu de la Somme.

"Il faut plus de tolérance pour les petits délits (sic.) et plus de sanctions pour les comportements extrêmement dangereux voire meurtriers", demande jeudi 20 avril sur franceinfo le député RN Jean-Philippe Tanguy. Le président délégué du groupe RN à l'Assemblée nationale salue la "bonne nouvelle" de la fin des retraits de points sur le permis de conduire pour les excès de vitesse de moins de 5 km/h annoncé mercredi par le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, mais demande à aller plus loin. Lors de la présidentielle de 2022, le RN proposait de ne pas sanctionner les infractions comme "les dépassements jusqu'à 20 km/h, les défauts de présentation du permis de conduire ou d'assurance", énumère Jean-Philippe Tanguy.

"Les automobilistes français, les honnêtes gens, ont l'impression d'être beaucoup sanctionnés, persécutés ou harcelés de manière injuste", considère l'élu de la Somme. "C'est un sentiment quotidien qui existe de manière très forte, parfois dû au positionnement de certains radars, notamment dans la ruralité, mais pas seulement", assure-t-il.

Jean-Philippe Tanguy estime que "l'État gagnerait à avoir une relation plus sereine avec les contribuables et les automobilistes parce qu'il y a beaucoup de tensions dans le pays". Il déplore le manque "de pédagogie sur les bons comportements" et, à l'inverse, "un trop grand laxisme sur les comportements dangereux ou meurtriers et sur les grands délits routiers, particulièrement graves sous l'emprise de stupéfiants ou d'alcool."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.