Neige et verglas : "Le trajet le plus sûr, c'est celui qu'on va éviter de faire" rappelle la Prévention routière

"Il faut aussi absolument désactiver les régulateurs de vitesse" martèle Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention Routière.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La neige tombe ce samedi 16 janvier à Lille (Nord) et dans les communes voisines. (FRANCOIS CORTADE / RADIOFRANCE)

"Le trajet le plus sûr, c'est celui qu'on va éviter de faire", a déclaré mercredi 10 février sur franceinfo Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention Routière, alors que 13 départements sont toujours placés en alerte orange pour grand froid et neige-verglas. "Aujourd'hui, nous faisons du télétravail pour d'autres raisons, mais la neige et le verglas sont aussi des bonnes raisons pour essayer de travailler à la maison."

"Il faut anticiper, grâce aux alertes, afin de savoir si oui ou non, on va faire un déplacement. Si on fait un déplacement, il y a évidemment des précautions à prendre. Il faut notamment éviter les zones humides comme les ponts, y compris quand on est piéton. Ce sont là des foyers d'humidité qui peuvent être propices au verglas", a expliqué Anne Lavaud.

"Il faut allonger les distances de sécurité parce que, bien évidemment, on va avoir un peu plus de difficulté à rouler. Il faut aussi absolument désactiver les régulateurs de vitesse." Elle poursuit et explique que "c'est vraiment très important, qu'il y ait de la neige ou qu'il y ait du verglas. Ce sont des vraies aides à la conduite en temps normal, mais il vaut mieux désactiver les régulateurs de vitesse, car il faut être particulièrement vigilant et adapter sa vitesse", a terminé la déléguée générale de l'association Prévention Routière.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.