Secours populaire : les vacances de la solidarité

Comme chaque année, le Secours populaire a offert cinq jours de vacances à 400 personnes sur l'île de Ré.

FRANCE 2

Fatma Taghbalout, mère d'une famille de neuf enfants, a pu faire profiter de la mer à ses cinq derniers, originaires de Grigny (Essonne). La journée a commencé tôt pour la famille. Départ à 7h30 pour la station de RER qui les mènera à la gare Montparnasse, qui marque le début de l'aventure pour Fatma et ses enfants. À la gare, 400 Franciliens privés de vacances sont rassemblés pour prendre le TGV spécial du Secours populaire pour aller à La Rochelle (Charente-Maritime).

Un enfant sur trois ne part pas en vacances

Une nouvelle sociabilisation, c'est l'autre atout des ces "vacances de la solidarité". 80 ans après la loi sur les congés payés, un enfant sur trois ne part toujours pas en vacances. Le Secours populaire appelle au don, car ses subventions ne cessent de diminuer. Une contribution de 50 euros permet d'offrir un jour de vacances à un enfant.

Le JT
Les autres sujets du JT