À Lille, c’est la "Fête du slip" tout l'hiver pour offrir des sous-vêtements aux sans-abri

Publié
FTR
Article rédigé par
France Télévisions

L’association lilloise Le Car Podium organise jusqu’en mars une grande de collecte de sous-vêtements neufs destinés aux personnes sans-abri. Une opération baptisée avec humour la "Fête du slip", histoire d’attirer l'attention sur ce problème méconnu de la précarité. #IlsOntLaSolution

Des slips, des caleçons, des culottes et des soutiens-gorge. Pendant tout l’hiver, l’association Le Car Podium, basée à Hellemmes dans la métropole de Lille, organise la Fête du slip, une grande opération de collecte de sous-vêtements destinés aux personnes sans-abri. "Ça prête à sourire, "La Fête du slip", c'est vrai que sur le papier c'est assez vendeur, c'est rigolo, pour un sujet qui ne l'est pas puisqu’on parle quand même de grande précarité", souligne Charlyse Boucard, membre de l'association.

Un titre accrocheur pour une initiative solidaire qui vise à récolter un millier de sous-vêtements d’ici fin mars. Pour y arriver, l’association installe des urnes en cartons dans différents lieux de la métropole, bars, universités, entreprises, mairies de quartier ou encore centres sociaux. Depuis le début de l’opération, près de 500 pièces ont déjà été données.

Besoins immenses

Les sous-vêtements, c’est la denrée rare pour les structures qui viennent en aide aux plus précaires. L’initiative du Car Podium permet d’alimenter le vestiaire des hébergements d’urgence de la CMAO (Coordination Mobile Accueil Orientation) et les structures qui réalisent les maraudes. "Sans Fête du slip, ça on n’a pas, affirme Sara Lobel de la CMAO-Samu social. Le sous-vêtement, c'est quelque chose qui est très rarement donné, voire jamais donné. Je pense que cela renvoie à un vêtement qui est attaché à l'ordre de l'intime, donc c'est vrai que l'on est souvent en difficulté s’agissant de sous-vêtements puisque les seuls dons que l'on reçoit restent axés sur les pantalons, les pulls ou les tee-shirts."

La Fête du slip, c’est aussi des concerts solidaires organisés dans des bars de la métropole. Un premier a eu lieu en décembre et deux autres sont programmés en février et mars. Ticket d’entrée : un slip, évidemment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.